AccueilPortailPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 sujet ouvert

Aller en bas 
AuteurMessage
Emmy O'Connor
Profiler
Profiler
avatar

Nombre de messages : 637
Age : 27
Métier : Etudiante
Date d'inscription : 06/05/2007

Fiche d'Identification
Niveau: 1

MessageSujet: sujet ouvert   Mer 8 Aoû - 14:29

Emmy était assise dans le canapé de na salle de détente entrain de regarder les informations en japonais. People, politique, people, sport, people, mode, people… Cette population ne vivait presque pour la célébrité. Concours de beauté par-ci, concert par-là, interview ici… Elle décida de changer de chaîne pour tomber sur les reportages. Celui-ci parlait de la France, on montrait deux personnes entrain de s’embrasser face à la tour Eiffel. Cet abominable stéréotype ne pouvait sortir de la tête d’un Américain que lorsqu’il se rendait lui même à Paris, qu’il découvre quelque chose d’énorme : Les français étaient des gens comme eux, ils avaient des poubelles et des célibataires comme tout les autres êtres humains. La France, le pays faisant le plus rêver le monde. Mouais, du côté d’Emmy, la France valait le coup d’œil, niveau langue, esthétisme, nourriture mais niveau mode de vie, elle préférait l’euphorie Américaine du lycée, de la rue, des commerces et de la police. Pendant un voyage en France, elle avait regardé quelques polards et ca ne donnait franchement pas envie d’aller dans la police : Un vieux commissaire entouré de pleins de mannequins qui ne font que marcher dans Paris, aucune analyse ni rien comme dans la vraie vie… En même temps c’était de la fiction. La jeune fille zappa sur les informations locales d’un air ennuyé. People… Pour changer…

_________________

:
_____-_____
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calleigh Duquesne
Balistique
Balistique
avatar

Nombre de messages : 102
Age : 44
Métier : CSI
Date d'inscription : 25/07/2007

MessageSujet: Re: sujet ouvert   Ven 10 Aoû - 22:18

Calleigh était satisfaite d'elle... Elle venait à peine d'ouvrir un dossier que l'évidence même du coupable lui sauta aux yeux... Et rien de tel qu'un regard impassible pour obtenir des aveux complets du coupable.. De la coupable, en l'occurence. La demoiselle avait eu la mauvaise idée de tuer son patron - qui était également son amant - en laissant énormément d'empreintes sur l'arme du crime, qu'elle laissa sur place...

Alors, la jeune femme l'avait amadouée, lui faisant miroiter le fait qu'ils avaient un autre suspect en vue. Elle avait gagné la confiance de sa principale suspecte. Et lorsque celle-ci se piègea elle-même en dévoilant un détail que seul le coupable pouvait connaître, Calleigh sourit et fit signe à l'officier pour venir mettre les menottes à la femme.

Toujours souriante et impassible, c'est calmement qu'elle poussa la porte de la break room afin de prendre une pause bien méritée... même si cela n'empêchait en rien sa désormais coupable de la traiter de tous les noms, lui promettant des vengeances plus atroces les unes que les autres... Calleigh n'y fit pas attention, et elle ferma la porte derrière elle.

Elle était vêtue comme à son accoutumée: t-shirt noir, pantalon noir et son badge à la ceinture. Le sombre faisait ressortir la clarté de sa chevelure, et lui assurait un air sérieux.


Elle s'aperçut avec plaisir qu'Emmy était déjà présente dans la pièce, et c'est pourquoi, après s'être servie du thé, elle s'assit face à elle, l'observant changer de chaînes avant de finalement éteindre la télé...



"C'est rare de ne pas se voir à la une des journaux, hein? Pour une fois que nous avons une semaine calme, on ne peut pas se plaindre.."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emmy O'Connor
Profiler
Profiler
avatar

Nombre de messages : 637
Age : 27
Métier : Etudiante
Date d'inscription : 06/05/2007

Fiche d'Identification
Niveau: 1

MessageSujet: Re: sujet ouvert   Sam 11 Aoû - 21:33

Emmy sourit. En effet, elle avait très vite remarquée que lorsqu'ils sortaient de la maison d'un suspect VIP ou du commissariat aprés une enquète très médiatisés, ils étaient mitraillés par les journalistes et les reporters voulant à tout prix la déclaration clé de l'affaire. Les médiats étaient vraiment partout et surtout là où ils ne devraient pas être... Emmy avait entendue parlé d'une affaire où lors d'un incendie, une journaliste avait vu un détenus volontaire pour vaincre le feu, récupérer une arme cachée, elle avait été tuée d'une balle dans la tête. Un métier plutot difficile en fait... Mais bon, comme disait Horatio 'Il faut bien que les vautours se nourrissent" c'était bien vrai en fait, et puis, tous ne disaient pas que des mensonges... Mouais, il faudrait encore un peu d'expérience à la jeune fille pour se faire une idée plus précise de la place de la télé dans la police. Elle s'installa plus confortablement dans son canapé et sourit à Calleigh.

"on a pas put en parler à cause de la présence de Mari, je voulais te demander, est ce que je peux passer quelques temps chez toi ?"

Et Emmy refit sa tête de Coocker abandonner de tous entrain d'attendre sur une aire d'autoroute... Cette stratégie marchait à tout les coups avec son oncle, pourquoi pas avec Calleigh ?

_________________

:
_____-_____
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calleigh Duquesne
Balistique
Balistique
avatar

Nombre de messages : 102
Age : 44
Métier : CSI
Date d'inscription : 25/07/2007

MessageSujet: Re: sujet ouvert   Sam 11 Aoû - 21:57

Calleigh s'arrêta net dans son mouvement. Non pas parce qu'elle était choquée de la demande, mais plus parce qu'elle désirait y accorder toute son attention, et comme le dit l'adage: on ne peut faire deux choses (correctement) à la fois.

Elle observa un instant la jeune femme, laissant son sachet de thé lentement infuser dans la tasse d'eau chaude qu'elle tenait serrée dans sa main, bien que posée sur la table de verre. Elle n'était pas du genre à sauter de joie en criant son accord, ni à prendre un air dépité et dégoûté sur l'instant à l'idée d'avoir Emmy chez elle. C'étaient deux extrêmes, mais ils n'étaient pas pour elle... Elle préférait réfléchir, peser le pour et le contre. Elle se demandait ce qu'il y avait de si important pour qu'elle ne demande pas à Horatio, puis Calleigh se mit à sa place... Rien qu'aller voir son oncle, ou même son père, pour demander de loger chez lui semblait issu de la science fiction pure. Jamais de la vie, elle ne demanderait ça. Et à un homme de surcroît.

Ce dernier point expliquait sans doute la raison pour laquelle elle était celle qu'Emmy avait choisi pour faire sa requête.

Elle se posa divers question, parmi entre autre quelle serait la réaction d'Horatio s'il venait à l'apprendre... Elle ne demanderait pas la RAISON qui poussait la jeune femme à faire une telle demande (ça ne la regardait pas, et les raisons possibles étaient si multiples), mais une question, primordiale à son sens, passa néanmoins la barrière que formaient ses lèvres.


"En ce qui me concerne, ça ne me dérange pas... Mais avant d'accepter ou quoi que ce soit.. est-ce que tu as une idée du temps que tu comptes passer chez moi. Juste pour information, tu vois?" dit-elle sérieusement.

Quelle que serait la réponse d'Emmy elle acceptait de l'héberger. Mais c'est le genre d'informations à côté desquelles on ne peut passer à côté..

Déjà, elle réfléchissait à la manière dont elle devrait agencer son "chez-soi" afin de pouvoir accueillir Emmy. Non pas qu'elle était désordonnée, mais une fois qu'on a un esprit aussi pratique que cartésien, rien ne peut vous enlever cette étiquette...


"Oh... Pour que tu saches... je ne me laisse pas influencer par l'expression faciale des gens, alors tu peux cesser tes efforts et effacer ce regard plus attendrissant que d'accoutumée", ajouta-t-elle en riant de bon coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emmy O'Connor
Profiler
Profiler
avatar

Nombre de messages : 637
Age : 27
Métier : Etudiante
Date d'inscription : 06/05/2007

Fiche d'Identification
Niveau: 1

MessageSujet: Re: sujet ouvert   Mar 14 Aoû - 10:27

Emmy crut d'abord, influencée par le premier faciès de Caleigh, qu'elle allait refusée et se fit déjà tout un film, se voyant demander à Horatio de l'héberger... Biensur, il aurait voulut tout savoir, aurait posé un tas de questions, aurait essayé par tout les moyens de savoir où été sa mère, un lieutenant quoi... Combien de temps ? Ca c'était une question à laquelle Emmy aurait bien voulue qu'on réponde... Ca allez être très difficile, il faudrait qu'elle s'investisse au maximum en dehors de son stage pour trouver un endroit où pouvoir se poser. Elle n'avait pas beaucoup d'argents, le stage n'était pas franchement bien rémunéré et les appartements à Miami coûtaient quand même cher... Mais bon, il y avait cette fille aussi qui s'était montrée gentille avec elle, peut être que dans quelques temps, elle pourrait réitérer sa demande à Lee... Pour l'instant, tout était flou. Mais il fallait quand même donner un nombre. Quelques jours ne seraient pas suffisants, quelques mois, trop long... 1 mois semblait raisonnable mais maintenant tout dépendait de la limite imposée par Calleigh. C'était elle la maîtresse de maison, c'était dans ses mains que reposait le futur d'Emmy.

"1 mois ?..."


Mais bon, elle ne pourrait pas éternellement dormir chez tout le monde en évitant en même temps qu'Horatio essaye d'appeler sa mère. Surtout que ce côtoiement quotidien allait presque oblige l'homme à emmener Emmy au moins une fois au cinéma, dîner ou simplement se balader... Il fallait juste qu'elle repousse l'échéance, le temps de réfléchir, de trouver la manière dont elle allait annoncer ça à Horatio. Toute une stratégie en fait... Pas le brusquer, ne pas avoir l'air de s'en foutre, pas avoir l'air trop stressé non plus... Tout devait être calculer, avoir une réponse à la moindre interrogation de l'homme... Elle devrait se préparer comme une actrice avant sa représentation...
Emmy sourit.


"J'essaye quand même, avec Horatio ça marche bien d'habitude."

_________________

:
_____-_____
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calleigh Duquesne
Balistique
Balistique
avatar

Nombre de messages : 102
Age : 44
Métier : CSI
Date d'inscription : 25/07/2007

MessageSujet: Re: sujet ouvert   Mer 22 Aoû - 14:28

Calleigh, tout en observant passivement Emmy, s'amusait à faire tournoyer sa cuillère dans sa tasse en attendant une réponse de la jeune femme.. Réponse qui ne se fit pas attendre d'ailleurs. Très vite, un complexe engrenage se mit en route dans l'esprit de Calleigh. Elle calculait déjà ce qu'il lui serait nécessaire pour que la cohabitation des deux femmes se passe pour le mieux, surtout pour une période aussi longue.

Se doutant, au vu de l'importance de ladite période, qu'une prolongation n'était pas à exclure, elle prit cela en compte dans ses calculs. Lorsqu'elle leva les yeux à nouveau, tirée de ses pensées par un léger mouvement, elle se demanda depuis combien de temps Emmy la regardait...


"Je pense que ça doit pouvoir se faire"
dit-elle avec un sourire. Elle n'était pas une personne stricte, et pouvait accueillir volontiers quelqu'un chez elle... tant qu'elle connaissait la personne en question et que cette dernière était respectueuse envers elle. Avec un sourire amical et un petit clin d'oeil, elle ajouta:


"Cette cohabitation nous permettra de nous connaître un peu mieux... Et si Horatio se demande pourquoi nous arrivons ensemble au boulot, je lui parlerais, en lui disant que c'est sur mon chemin et que je te prends le matin. Ce n'est pas exactement un mensonge... Ta chambre se trouve entre la mienne et la salle de bain, alors tu te trouves obligatoirement sur ma route au matin"


Elle ria doucement, avant de se souvenir d'un léger détail. Il était réputé que certaines personnes avaient quelques habitudes. Certaines ronflaient, d'autres étaient somnambules, etc. Elle se demanda si Emmy avait pareilles habitudes. C'est pourquoi elle lui demanda, pensivement:


"Est-ce qu'il y a quelque chose de particulier sur toi que je devrais savoir, histoire de ne pas être surprise lorsque tu viendras?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emmy O'Connor
Profiler
Profiler
avatar

Nombre de messages : 637
Age : 27
Métier : Etudiante
Date d'inscription : 06/05/2007

Fiche d'Identification
Niveau: 1

MessageSujet: Re: sujet ouvert   Sam 25 Aoû - 23:38

La tension du corps d’Emmy se relâcha. Elle était crispée sur son canapé, à présent, ses muscles s’étaient détendus et elle pouvait plus savourer le moelleux du fauteuil. L’attente de la réponse fut insoutenable, si Calleigh n’avait pas put l’héberger elle en aurait certainement parlé à Horatio. Mais bon, il ne fallais pas qu’elle pense à tout ça maintenant, elle aurait du temps pour y réfléchir. Il fallait qu’elle réfléchisse car au bout du compte, il faudra un jour ou l’autre qu’elle en parle à Horatio. Il fallait aussi retrouver une ‘zen attitude’ pour le moment où Horatio se poserait la question ‘est ce que Emmy a tué sa mère ?’, la réponse était évidente, il n’y avait que envers son père que la jeune avait quelque chose. Elle n’avait jamais su pourquoi il lui attirait tant de colère pendant ses crises, mais c’était comme ça.
Emmy sourit à la deuxième prise de parole de Calleigh. Il est vrai qu’au bout d’une semaine de cohabitation, les gens allaient se demandé pourquoi elles arrivaient ensemble ? Si Calleigh était dans le coup, alors ça marchera sûrement. Maintenant il fallait vérifier au niveau de la géographie… Mais en comptant qu’Emmy prend le bus, qu’il la dépose à quelques minutes du laboratoire… Il y a beaucoup de chances que la jeune femme puisse passer par ce chemin. Ca tenait la route en fait… Quelque chose tilta dans la tête d’Emmy… Et si il y avait une panne d’oreiller ? Et si un matin elles arrivent en retard ? Comment l’expliquer ? Il faudra alors peut être tout dire… Mouais, ne pas penser aux mauvaises choses pour l’instant.


Citation :
"Est-ce qu'il y a quelque chose de particulier sur toi que je devrais savoir, histoire de ne pas être surprise lorsque tu viendras?"

Emmy leva lentement les yeux vers Calleigh pour déceler une petite pointe de moquerie ou d’énervement dans ses yeux. Mais rien de tout cela. Une façade ? Savait-elle pour sa maladie psychologique ? Horatio en avait déjà parlé à ses collègues ? L’adolescente en doutait, il n’était pas du genre à raconter beaucoup de choses sur lui et plus particulièrement sur sa famille…Mais l’interrogation de la jeune femme venait de la troubler. Elle laissa plainer un temps qu’elle n’arrivait pas à remplir de mots. Dans sa tête, tout s’affola, deuxième frayeur de la journée, et peut être… Deuxième dérapage… Si elle lui mentait en disant que rien ne clochait chez elle, Calleigh pourrait lui en vouloir, si elle lui disait la vérité mais qu’elle n’était pas au courant, elle pourrait avoir peur et revenir sur sa décision… Bon, stratégie stratégie ! ! ! Emmy sourit timidement et demanda en essayant de garder son calme. Ses mains commençaient à tremble alors elle croisa les bras.

« Horatio t’a dit quelque chose de spéciale sur moi ? »

Elle ajouta un sourire amusé pour ponctuer sa phrase, histoire de ne pas dramatiser la situation, mais son visage était un peu crispé.

_________________

:
_____-_____
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calleigh Duquesne
Balistique
Balistique
avatar

Nombre de messages : 102
Age : 44
Métier : CSI
Date d'inscription : 25/07/2007

MessageSujet: Re: sujet ouvert   Sam 25 Aoû - 23:56

L'esprit calculateur de Calleigh semblait avoir anodinement mis la main sur quelque chose, car à une simple question, Emmy agissait comme s'il était question d'une affaire d'état. Elle était visiblement troublée, et la question qu'elle posa laissa Calleigh se demander s'il y avait réellement quelque chose...

"Non, Horatio ne m'a rien dit de particulier... Si c'était le cas, je ne te poserais pas la question... Pourquoi? Il y a réellement quelque chose?"
demanda-t-elle.

Elle observa la jeune femme puis sourit en posant sa main sur celle d'Emmy.

"Tu sais, on a tous des secrets, mais moi je n'ai qu'une parole. Si tu crains que ce que tu éprouves m'effraie au point de me rétracter quant au fait de te loger, alors n'aie crainte. J'ai dit que tu pouvais venir, alors tu viendras... Quoi que tu dises. C'est juste que... j'ai envie que ça se passe pour le mieux entre nous, et que donc, je ne veux pas avoir à agir envers toi d'une manière qu'il ne faudrait pas, tu comprends? D'où la raison de la question. Maintenant, c'est à toi de juger si je peux savoir, ou s'il n'y a rien à savoir. C'est ta vie, ce n'est pas à moi de t'obliger à faire des choses dont tu n'as pas envie..."

Elle sourit à nouveau, puis termina sa tasse en attendant de voir comment réagirais Emmy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emmy O'Connor
Profiler
Profiler
avatar

Nombre de messages : 637
Age : 27
Métier : Etudiante
Date d'inscription : 06/05/2007

Fiche d'Identification
Niveau: 1

MessageSujet: Re: sujet ouvert   Mar 28 Aoû - 19:06

Emmy sourit et pencha la tête du côté et prit un air gêné. Elle rougit un peu et dit timidement :

"He bien... Je ronfle un peu... Et lorsque je ronfle, mon oncle dit souvent qu'on dirait un éléphant... C'est le genre d'info qui la fout mal devant les autres"

Tout ce qu'elle avait dit était bien évidement faux, mais il faudrait qu'elle joue le jeu dans l'appartement de Calleigh. Un bon petit ronflement par nuit, avant de s'endormir, accepter la réfléction de la jeune femme le matin avec un sourire géné, et c'était dans la poche. Biensur, ce n'était pas dans les habitudes de la jeune fille de s'inquiéter pour un ronflement, mais bon, sur le coup, c'était la seule chose qui lui été venue à l'esprit. Elle se fit dans sa tête, la liste des choses à ramener... Elle n'était pas franchement une fashion-victime et n'évait donc pas énormément de vêtement, quelques affaires de toilettes, des livres, son ordinateur portable... Et c'était tout, elle qui se croyait matérialiste, elle n'était pas franchement la meilleure des américaine. Par contre, elle adorait les petits plaisirs de la vie, comme les kaleidoscopes ou les petits tubes pour faire les bulles. Elle avait beaucoup de fois, le soir, fait des bulles sur son balcon, ce dernier portait encore les traces rondes de nettoyant à vaisselle. Chez Calleigh, elle serait évidemment exemplaire, vaisselle, ménage, même si elle détestait ça, il ne fallait pas que la jeune femme ai une mauvaise opinion d'elle, sinon il y aurait une mauvaise ambiance chez elle et au boulot. Elle n'évait pas d'amis, ça réglerait donc le problème du couvre-feu, et elle n'était pas franchement difficile au niveau de sa couche, le canapé lui conviendrait.

"Je serait la plus discrète co-locatrice que tu n'es jamais eu, je ne dois pas répéter avec mon groupe de hard rock tout les soirs, je ne joue pas du tambour, je ne suis pas une dingue des boites de nuit... Mais j'essairais de métriser mes ronflements, il faudra que je trouve un médicament dans une pharmacie... T'inquiète."

Sur ce, elle lui fit un clin d'oeil. Elle acheterait biensur le produit mais dissimulerait les pillules ou viderait le tube en spray dans l'évier... Tout était facile en fait... Même si le mensonge n'était pas la meilleure solution et que la vérité l'aurait soulagée de quelques taches, elle ne savait pas comment Calleigh pouvait réagir...

_________________

:
_____-_____
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calleigh Duquesne
Balistique
Balistique
avatar

Nombre de messages : 102
Age : 44
Métier : CSI
Date d'inscription : 25/07/2007

MessageSujet: Re: sujet ouvert   Jeu 30 Aoû - 20:49

Devant l'empressement d'Emmy à la convaincre de ne pas changer d'avis, Calleigh eut du mal à suivre... Un instant, elle était là, calme, silencieuse, timide, peut-être?

Et la seconde suivante, elle ne cessait de parler pour l'assurer qu'elle ne serait pas déçue d'avoir accepté. Si bien que Calleigh cru bon nécessaire de lever les mains, paume dans sa direction et de faire en riant un geste qui eut l'air de dire "vas-y molo"... Décidément, cette fille lui plaisait. Et elle lui répondit tout de go.


"Tu sais, ça peut arriver à tout le monde. Tu as ta vie et ta manière de la vivre et si quelques ronflemments seront à prévoir au programme de ta présence chez moi, je ne vais pas m'en plaindre... Non pas que j'ai l'habitude, mais c'est pas un drame non plus, hein?? Quant à Horatio... Je jugerais de la pertinence de ses propos sur tes ronflements le jour où je l'aurais entendu ronfler..." ajouta-t-elle en riant. "Et ça aussi, c'est pas comme si ça arrivera un jour. Je ne suis pas du genre à juger, tant que le respect est là... Je te l'ai déjà dit non?" demanda-t-elle, doutant de ce qu'elle avait déjà dit ou pas...

"Tu auras ta chambre à toi, ne t'inquiète pas pour ça... Mais... Juste pour savoir... C'est un mois (minimum) à partir de quand?? Ce soir? Demain? Une semaine??"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emmy O'Connor
Profiler
Profiler
avatar

Nombre de messages : 637
Age : 27
Métier : Etudiante
Date d'inscription : 06/05/2007

Fiche d'Identification
Niveau: 1

MessageSujet: Re: sujet ouvert   Ven 31 Aoû - 19:19

Emmy prit un sourire gênée, même si elle savait que Calleigh accepterait quelque en soit la réponse, la politesse que lui avait strictement apprit sa mère l’obligeait à prendre l’air embêté alors qu’en elle, c’était la fête. Elle aurait pensée galéré à mort, demandé à tout un tas de personne, se faire refouler une bonne dizaine de fois alors que la première porte à laquelle elle avait frappée avait déjà dit Oui. Pas mal, elle avait finalement plus de charme qu’elle ne le croyait. Mais elle pensait surtout que c’était parce qu’elle connaissait depuis un petit moment Calleigh, aimant beaucoup voir son oncle sur son lieux de travaille, elle était déjà passée plusieurs fois. En plus la jeune femme était à présent la seule présence féminine qu’elle avait dans son entourage qui ne comprenait à vrai dire, pas beaucoup de personnes. Mais bon, même si c’était la seule femme qu’elle connaissait, à part Yélina, mais celle ci n’était pas souvent là, Calleigh était super, presque tout le temps joyeuse, belle, intelligente, la femme parfaite, il était difficile de croire qu’elle était réelle… Un bon partit pour son oncle en fait… Et peut être que le fait d’habiter un temps chez elle pourrait rapprocher de manière privée les deux adultes… En tous cas, elle allait y penser. En tout cas, niveau sécurité, que demander de mieux que d’habiter avec un policier de Miami-Dade ? Le Must du Must, rien à dire là dessus. Si un cambrioleur venait à essayer d’entrer, ça allait vite être réglé. Les voisins devaient certainement se sentir en sécurité. Emmy crut presque qu’elle avait trop de chance, et, croyant au fait que la chance finit toujours par tourner, elle avait peur du retour de situation, et de tomber dans une situation catastrophique… Mais ne pas penser au malheur lorsqu’on nage dans le bonheur, ça apporte plus vite le malheur.

« A partir de ce soir ? Il faut juste que j’aille prendre quelques affaires chez moi, de quoi m’habiller, des livres et d’autres trucs… »

La concierge de son immeuble avait accepté de garder ses affaires le temps qu’elle trouve un endroit où les mettre, une bonne petite dame, gentille et consciente que l’adolescence et le monde du travaille, en même temps c’est dur. Il faudrait juste passer en coup de vent, pas que des voisins aient le temps de parler avec elle pour lui demandait où était sa mère. Rhaaa celle-là, si seulement elle savait où elle était, elle lui enverrait un petit mot de remerciement pour la galère dans laquelle elle avait foutue sa fille.

_________________

:
_____-_____
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: sujet ouvert   

Revenir en haut Aller en bas
 
sujet ouvert
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.
» 02. Crying shame [sujet terminé]
» Bal costumé d'All Hallows' Even. [OUVERT À TOUS]
» Demande de partenariat (ouvert aux invités)
» La guerre au Proche-Orient. Sujet de piporiko

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: CSI :: Etage d'enquète :: machine à caffé et télé-
Sauter vers: