AccueilPortailPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Question phylosophique

Aller en bas 
AuteurMessage
Anna Felton

avatar

Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 11/11/2007

Fiche d'Identification
Niveau: 1

MessageSujet: Question phylosophique   Ven 7 Déc - 2:48

J'ai commencée à lire "l'homme criminel, étude du comportement." Ils décrivent le crime, comme un trouble psychologique due à une fragilitée. Donc que les personnes deviennent des criminels parce qu'ils n'étaient pas assé fort psychologiquement pour résister à ce que j'appellerais "l'envie".

je vous poserais donc cette question;

"Le crime, une maladie??"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stephany Brown
Experte
Experte
avatar

Nombre de messages : 34
Age : 42
Métier : Détective
Date d'inscription : 28/11/2007

Fiche d'Identification
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Question phylosophique   Ven 7 Déc - 2:53

Nop. A mon avis, le crime c'est le résultat une maladie qui a mal tournée et qui est devenue incontrolable, et non la maladie elle meme. C'est un besoin chez les gens qui les poussent a faire des crimes pour probablement combler un manque quelconque. Leur maladie serait en fait l'incapabilité a vivre avec ce manque et le crime chez certain d'entre eux serait un moyen extrème de s'en sortir.

Le crime n'ect donc pas, à mon avis, la maladie en elle même mais la solution extrème pour y remédier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anna Felton

avatar

Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 11/11/2007

Fiche d'Identification
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Question phylosophique   Ven 7 Déc - 3:06

Je ne suis pas d'accord avec "la solution extreme", sauf pour les petit déli pour moi sertain hommes (femmes) sont naturelement des "prédateur" je ne pensse pas que l'on soit plus évoluer que les animeau là dessus.
Je ne met pas en doute que l'homme est le seul animal à tuer pour le plaisir (ça s'est sertain), mais que sertain sont des animeau qui ressente le besoin de ce deffendre. En 2 mot;

crime (violent) = vangeance

après tout il est bien reconnu qu'un enfant battu (ou autre) à plus de change de commettre des crimes sur des personnes qui lui font pensser à sont agresseur, que n'importe qui d'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nina Lowen
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 494
Age : 26
Métier : Agent du CSI
Date d'inscription : 06/05/2007

MessageSujet: Re: Question phylosophique   Ven 7 Déc - 21:19

Personellement, je ne vois pas du tout le crime comme une maladie (enfin pas dans tous les cas : il y a bien sûr des criminels qui ne sont que purement malades). Comme une faiblesse ou une incapacité à ce contrôler. C'est à dire qu'à cause d'un sentiment trop fort, insupportable, le criminel est poussé à passer à l'acte.

Par contre ce que tu as dit Anna : "après tout il est bien reconnu qu'un enfant battu (ou autre) à plus de change de commettre des crimes sur des personnes qui lui font pensser à sont agresseur, que n'importe qui d'autre.", je ne suis pas tout à fait d'accord sur un point : quelqu'un qui a été battu ou qui a subit des sévices ne sera pas plus exposer à commettre ou reproduire le même type de crime qu'une tierce personne. Ca reviendrait à dire qu'un fils de pédophile ou autre est amené à le devenir (ce qui est le condamné et le jugé d'avance ce qui n'est pas très digne) alors que ce n'est pas automatique.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://experts-miami.1fr1.net
Anna Felton

avatar

Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 11/11/2007

Fiche d'Identification
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Question phylosophique   Sam 8 Déc - 4:05

il est bien connu qu'un enfant battu reproduira la même chose, ce n'est pas moi qui l'est inventer. Pas tous s'est vrai
qu'il considère la chose comme "normal" (dans ça tête) ou pas, je connais une femme qui a quitter son homme qui la frappait seulement parce qu'elle ne voulait pas que ces enfants trouve normal qu'un homme frappe une femme, pas parce qu'elle en avait mare.
par contre je connais des enfants qui engueule leur mère parce qu'elle prête de l'argent à son ex-mari/père
On ne pas nier que les parents influence les enfants et qu'on fini tous par ressembler à ces parents.

Après de la à passer criminel ou pas s'est tout a croire à cette fameuse faiblesse, donc à une défaillance de la personne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emmy O'Connor
Profiler
Profiler
avatar

Nombre de messages : 637
Age : 27
Métier : Etudiante
Date d'inscription : 06/05/2007

Fiche d'Identification
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Question phylosophique   Sam 8 Déc - 14:09

Etant une terminale L ayant 8heures de philosophie par semaines, je vais tacher de dégager différents axes de réflexion à cette question.

Tout d’abord, il faut savoir ce que tu définis exactement par crime. Il y a ici plusieurs interprétations.
La première chose à faire en philosophie : Dictionnaire. Ouvrons donc notre dico à la page « crime » :
Infraction la plus grave passible d'emprisonnement et parfois d'autres peines (ex : amende, peines complémentaires) jugée par la cour d'assises. Les peines d'emprisonnement sont : la réclusion criminelle (crimes de droit commun) ou la détention criminelle (crimes politiques), à perpétuité ou à temps. Pour les personnes morales (sociétés, associations), le crime peut être sanctionné par une amende. Un crime ce n'est pas l'acte en lui-même, on ne devient pas criminel parce qu'on commet un acte conçu comme un crime par la loi. En effet l'"accusé à tort" rentre dans la catégorie des criminels. Le coupable non découvert n'est pas un criminel.

Il y a en effet plusieurs hypothèses et axes à tirer de ces simples définitions. Tout d’abords il y a la notion d’action. A cette action il y a une cause et un effet. Cette cause et cet effet sont uniques à la personne qui les impliquent. En effet, l’homme n’a pas de « norme » établit par rapport à son comportement. Il est la seule « chose » dont l’existence précède l’essence. Je m’explique :

Une table par exemple. On prend, un morceau de bois, 4 pieds > ces choses sont son essence, c’est ce qui va faire que l’objet réaliser va rentrer dans la norme des TABLES. Lorsque vous assembler tout ça, ça va donner une table, cet objet va donc exister. Ainsi, on peut dire que l’essence précède l’existence par rapport à la TABLE.
L’homme, c’est différent. A part les caractéristiques physiques, l’homme n’a aucune essence précédant l’existence. En effet, l’homme naît, se fait éduquer et se fabrique ensuite… Il fabrique son essence, ses caractéristiques morales et psychologiques. L’existence précède donc l’essence.

Tout cela pour dire : aucune situation n’est commune. Il n’y a que des cas à part par rapport aux criminels.

« un acte conçu comme un crime par la loi », « par la loi », cette précision est primordiale. Car parlons-nous de crimes moraux ou de crimes illégitimes ? Existe-t-il des crimes légitimes immoraux et inversement ?

Je vais tout d’abord définir le terme légitime et illégitime pour ne pas être confuse : légitime : autorisé par la loi, illégitime interdit par la loi.

La loi est un écrit caractérisant des actes, et par rapport à ses actes, va définir une punition qui est une sorte de moyenne. La punition sera donc choisie par un jury et un juge. (vous avez certainement l’impression que je m’éloigne, mais vous allez voir, je vais très vite revenir au sujet). Donc, chaque punition est unique pour chaque criminel.
Ensuite, parlons de la légitimité de certaines lois. Pendant la guerre, les policiers devaient livrés aux allemands les juifs, enfants, femmes, vieux… A fin que ceux-ci se fassent tuer dans des camps d’extermination. C’est un acte totalement légitime, autorisé par la loi. Par contre, on tombera tous d’accord c’est immoral.
Maintenant, je vous pose la question, comment peut on qualifié un Crime immoral ? Ou un crime Illégitime ?
L’humain est unique par rapport aux autres aussi par rapport à son point de vue.
Peut être qu’un crime paraîtra « normal » pour certains alors que pour d’autre il sera « immoral ».

(Donc, je ne peux pas vraiment répondre à la question posée, il n’y a aucun indice.)

« un homme qui tue un autre homme » Cet actions, est en effet condamnable, mais peut-on parler de folie ? Il faut des circonstances, un fait réel. Un exemple concret.

Le crime n’est pas toujours une maladie, à mon avis, loin de là. C’est des fois des circonstances accidentelles qui peuvent pousser aux meurtres.

Tout ça pour revenir au même point. Mais je sais ce qui se cache derrière le mot « crime » que tu utilises ( et ça aurait épargner quelques paragraphes si tu avais précisé tout de suite lol) le psychopathe, le serial killer, est-il malade ?

Définissons le terme « maladie » : Une maladie est un état anormal du corps ou de l'esprit qui provoque de l'inconfort, un dysfonctionnement, ou une détresse chez la personne.

Ici, nous nous intéressons à l’esprit. /Un homme qui tue compulsivement des femmes sans pouvoir s’arrêter/ > Ca a l’air d’être un dysfonctionnement chez la personne. Mais peut on vraiment trouver de raisons dans l’éducation de sa petite enfance ? Peut on trouver une raison rationnelle à tout ?

Si c’est une maladie, il doit y avoir un remède. Lequel est-ce ?

La réponse que vous attendez tous va enfin arriver. La psychopathie (serial killer, tueurs compulsifs) n’est pas une maladie, comme les pédophiles ou les violeurs, c’est ce qu’on appel une PERVERSION (au même titre que les sado-maso, les zoophiles et j’en passe…). L’homme, se qualifie par des sortes de tendances (à la violence selon Hobbes, à la paix selon Rousseau) et des passions. La passion de ces hommes là, c’est la violence, le sang, le sexe.

Prenons un exemple : pensez à ce que vous ne pouvez vous empécher de faire (je sais pas moi… Craquer vos doigts, se ronger les ongles pour ma part) et imaginez que ceci est illégal. Première idée : le faire en cachette, sans être découvert.
Ces hommes là pensent pareille.

Une passion (ou une perversion) ne peut être EFFACE ou GUERIT , l’homme aura toujours envie d’assouvir ses perversions ou passions. Certains se retiennent plus que d’autres c’est tout.

(ça me fait penser que j’ai un dev de philo pour mercredi moi…)

_________________

:
_____-_____
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cameron Kane
Explosif
Explosif
avatar

Nombre de messages : 109
Age : 26
Métier : CSI
Date d'inscription : 05/10/2007

Fiche d'Identification
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Question phylosophique   Sam 8 Déc - 16:57

Emmy je n'ai pas tout lu, car, encore une fois ^^, j'ai un peu de mal à te suivre -_-"

Bref je suis plutôt d'accord avec Nina, et je trouve que toi, Anna, tu as bien trop de clichés dans la tête...
Un enfant qui a été battu n'aura pas plus de chance qu'un autre de reproduire la même chose sur son fils :p
Bien au contraire ça a plus de chance de lui former le moral et d'en faire un fervant oppositionniste à la violence (ce n'est pas non plus pour ça que je dis qu'il faut frapper ses enfants).
En revanche, ayant subit des troubles psychologiques dans sa jeunesse, il sera plus enclin à des maladies psychologiques, qui peuvent le pousser à commettre un crime, sans que pour autant il ne s'agisse obligatoirement de ce qu'on lui a fait subir.

Pour faire plus simple si tu voles un stylo à ton copain il ne se vengera pas forcément en te volant le tient, mais soit il trouvera une autre manière le faire, soit il te pardonnera, ou encore il s'en fichera.

C'est pareil pour le gamin qui a été battu sauf que pour lui on ne peut pas parler de vengeance.

EDIT: cr que tu dis revient à dire que quel'un qui a eu un père militant communiste quand en a eu marre et s'est barré en Russie à Stalingrad, fera pareil quand il sera grand.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://avalon-design.fr-bb.com
Emmy O'Connor
Profiler
Profiler
avatar

Nombre de messages : 637
Age : 27
Métier : Etudiante
Date d'inscription : 06/05/2007

Fiche d'Identification
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Question phylosophique   Dim 9 Déc - 12:09

vous avez pas lu la fin de mon message qui contient la réponse à votre débat...

_________________

:
_____-_____
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cameron Kane
Explosif
Explosif
avatar

Nombre de messages : 109
Age : 26
Métier : CSI
Date d'inscription : 05/10/2007

Fiche d'Identification
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Question phylosophique   Dim 9 Déc - 14:26

Y a juste un truc qui me gêne dans ton "exposé": C'est que tu dis, certes, qu'on ne peut pas effacer une pervestion, mais (en effet ça peut être une réponse au débat, mais moi j'en lance un autre -p): une personne qui a subbit une perverstion ne sera pas forcément ammené à la faire.

Donc dans ce cas =>

Anna Felton a écrit:
il est bien connu qu'un enfant battu reproduira la même chose, ce n'est pas moi qui l'est inventer.

Il semblerait que si...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://avalon-design.fr-bb.com
Anna Felton

avatar

Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 11/11/2007

Fiche d'Identification
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Question phylosophique   Dim 9 Déc - 20:27

j'ai bien dit que s'était pas dans tout les cas, mais avoue que beaucoup d'enfant font comme leur parent, même le mal.

(et non je l'est pas inventée)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emmy O'Connor
Profiler
Profiler
avatar

Nombre de messages : 637
Age : 27
Métier : Etudiante
Date d'inscription : 06/05/2007

Fiche d'Identification
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Question phylosophique   Dim 9 Déc - 23:36

Cameron, si tu avais bien lu tout ce que j'avais dit tu aurais, encore une fois, ta réponse : chaque humain est différent. Certains vont reproduire le schéma qu'ils ont vécu, d'autres non...

_________________

:
_____-_____
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cameron Kane
Explosif
Explosif
avatar

Nombre de messages : 109
Age : 26
Métier : CSI
Date d'inscription : 05/10/2007

Fiche d'Identification
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Question phylosophique   Lun 10 Déc - 22:43

C'est bien ce que je dis... Ce n'est pas parce que on a été battu qu'on va avoir plus de chance qu'un autre de faire pareil...
La logique humaine voudrait même que ce soit le contraire, puisqu'en principe on n'est pas censé faire aux autres ce qui nous a fait souffrire... mais bon niveau logique l'humain est parfois assez décalé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://avalon-design.fr-bb.com
Emmy O'Connor
Profiler
Profiler
avatar

Nombre de messages : 637
Age : 27
Métier : Etudiante
Date d'inscription : 06/05/2007

Fiche d'Identification
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Question phylosophique   Lun 10 Déc - 23:16

l'impératif catégorique de Kant :

"Agis de façon telle que tu traites l'humanité, aussi bien dans ta personne que dans tout autre, toujours en même temps comme fin, et jamais simplement comme moyen."

ou : "érige ta maximem de telle sorte qu'elle puisse être une loi universelle"

Merci au maitre du Devoir...

_________________

:
_____-_____
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cameron Kane
Explosif
Explosif
avatar

Nombre de messages : 109
Age : 26
Métier : CSI
Date d'inscription : 05/10/2007

Fiche d'Identification
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Question phylosophique   Mer 12 Déc - 12:26

Et alors là tu vas être gentille et faire comme en court, tu vas expliqué pour les ignobles incultes que nous sommes Very Happy
Merci ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://avalon-design.fr-bb.com
Emmy O'Connor
Profiler
Profiler
avatar

Nombre de messages : 637
Age : 27
Métier : Etudiante
Date d'inscription : 06/05/2007

Fiche d'Identification
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Question phylosophique   Mer 12 Déc - 18:32

ben le fameux "ne fait pas aux autres ce que tu ne veux ps que l'on te fasse" en bref, il faut que tu dresses tes principes de vie de telle manière que tu veuille que les autres dresses le même principe de vie que toi > Tu dois respecter les autres pour qu'ils te respectent ^^

_________________

:
_____-_____
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Question phylosophique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Question phylosophique
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le débat sur la question du protectorat
» Question à nos historiens
» Réflexion sur la question constitutionnelle aujourd'hui
» Faut-il remettre en question les habiletés du PDT du Sénat ?
» [question] moyen de truquer...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Coin détente :: Flood-
Sauter vers: